Didier Drogba a toujours eu le coeur sur la main. Et ce week-end, l’Ivoirien en a apporté une preuve supplémentaire en confirmant qu’il allait faire un geste envers les familles des 300 victimes de la mine de Soma, à travers sa fondation. “Je suis un ambassadeur de bonne volonté de l’ONU et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour aider les gens de Soma”, a-t-il confirmé après son dernier match avec Galatasaray samedi soir. Un don ou un match pour récolter des fonds sont évoqués.

L’attaquant de 36 ans a également ajouté qu’il regrettait que l’information ait été rendue publique. “Je ne veux pas que l’on utilise mon nom. Je ne suis pas de ceux qui font leur publicité sur ce genre d’évenements. Je n’en ai pas besoin”. Il y a quelques jours, il avait déjà publié sur son compte instagram un message de soutien aux victimes, au pays et aux Turcs qui l’avaient accueilli chaleureusement.

Samedi, ce sont tous les joueurs de Galatasaray qui ont rendu hommage aux victimes de la catastrophe en entrant sur la pelouse avec des casques de mineurs. Ils portaient une banderole avec l’inscription: “Ni rouge, ni jaune, tout est noir charbon”.