Arrêtez tout ! On sait déjà combien de médailles l’équipe de France olympique ramènera de Sotchi, en Russie. En tout cas, on en a déjà une idée avec les nombreuses prédictions, tantôt économiques, tantôt historiques, qui fleurissent ici et là. Globalement, elles ne sont pas loin des objectifs fixés (au moins 11, comme à Vancouver) par René Massiglia, le patron du comité national olympique et sportif français (CNOSF). Mais elles sont malgré tout très différentes.

LA PLUS OPTIMISTE : 14 MEDAILLES DONT 5 TITRES

Infostrada, spécialiste des statistiques sportives, projette un bilan très flatteur de 14 médailles pour l’équipe de France à Sotchi dont cinq titres. Ce serait le meilleur résultat jamais enregistré pour la France dont le record est de 11 récompenses (Vancouver 2010 et Salt Lake City en 2002), notamment en termes de médailles d’or (record à 4, Salt Lake et Grenoble en 1968). Infostrada voit notamment Martin Fourcade réaliser un carton plein sur les épreuves individuelles de biathlon, ce qui en ferait l’un des grands athlètes de ces JO. L’autre titre serait pour Jason Lamy-Chappuis sur le combiné (petit tremplin).

Le détail :

Or : M. Fourcade (biathlon : sprint, poursuite, mass start et 20km), Lamy-Chappuis (combiné nordique, petit tremplin)
Argent : Pinturault (ski alpin, combiné), France (biathlon, relais)
Bronze : Pinturault (ski alpin, géant), France (combiné nordique par équipes), Lamy-Chappuis (combiné nordique, grand tremplin), Pechalat-Bourzat (patinage artistique, danse), Chapuis (freestyle, ski cross), Rolland (freestyle, halfpipe), David (freestyle, ski cross)

A noter : Infostrada a publié plusieurs projections depuis le début de l’hiver. En octobre, la France était créditée de 18 médailles dont 6 titres. Dans la dernière édition (4 février), ce sont les Etats-Unis qui terminent en tête du tableau avec 29 récompenses dont 16 en or devant la Norvège (37 médailles, 14 en or). Ces projections se basent sur les résultats obtenus dans les diverses compétitions depuis les Jeux de Vancouver.

Les résultats épreuve par épreuve

LA PLUS PESSIMISTE : 7 MEDAILLES SEULEMENT

L’agence américaine Associated Press (A.P) n’a pas la même vision. On serait tenté de dire qu’elle est très américaine, notamment pour des sports peu populaires outre-Atlantique. Pour elle, la France ne repartira qu’avec sept médailles de Sotchi, et aucune d’entre elles pour Lamy-Chappuis, pourtant l’un des espoirs les plus sûrs du camp tricolore.

Selon AP, deux titres seraient décernés à Martin Fourcade (sprint et mass start). Le biathlète obtiendrait aussi l’argent sur le 20km. Pour le bronze : Théaux (descente), Pinturault (géant et combiné) et Pechalat-Bourzat (danse). Des noms également cités par Infostrada. En 2010, l’agence américaine avait pronostiqué quasiment le même bilan pour l’équipe de France (9 médailles dont 3 en or). Elle n’était pas très loin (11/2).

Les résultats en détail

LA PLUS MATHEMATIQUE: ENTRE 11 ET 13

Pas question ici de résultats ou de précédents succès. Pour les économistes Wladimir et Madeleine Andreff, c’est avant tout… l’économie d’un pays qui détermine ses performances aux Jeux Olympiques. Leur modèle de projection, établi sur les données des JO de 1964 à 2010, ressort que le produit intérieur brut (PIB), la population, le régime politique, les infrastructures de sports d’hiver et, dans une moindre mesure, le fait d’être une nation hôte, sont les éléments les plus à même de déterminer le nombre de médailles qu’un pays obtiendra. De cette méthode ressort une fourchette basse et une haute de récompenses. Pour Sotchi, la France se situerait entre 11 et 13 médailles, loin derrière les Etats-Unis (entre 33 et 38).

Si vous avez quelques jours devant vous, une calculatrice et plusieurs tablettes d’aspirine, vous pouvez étudier leur théorie ici.

LA PLUS SYNTHETIQUE : 9 MEDAILLES

Le cabinet d’Audit PricewaterhouseCoopers (PwC) se base aussi bien sur l’économie (PIB), le climat (couverture neigeuse nombre de stations de ski par habitant), le sport (nombre de médailles obtenues au cours des deux derniers JO) que l’histoire (tradition sports d’hiver). Une méthode statistique d’où ressort que la France obtiendra 9 médailles soit deux de moins que lors des Jeux de Vancouver. C’est la première fois que PwC, qui réalise ce genre de prévisions depuis les JO de Sydney en 2000, s’intéresse aux JO d’hiver. Pour Londres (2012), ils avaient légèrement surestimé la moisson tricolore (37 contre 34).

Le détail de l’étude

PHILIPPE DA COSTA