Depuis le début de l’édition 2013 de Wimbledon, les joueurs tombent comme des mouches sur le gazon anglais. Au sens propre comme au figuré, les têtes de série se prennent les pieds dans le tapis vert.

On ne compte plus les éliminations surprises (Nadal, Federer, Sharapova…), les forfaits ou les abandons (12 à l’entame du troisième tour). Herbe trop glissante ou simple malchance, le Buzz a cherché des explications à l’hécatombe londonienne.