Il n’y a pas que les écoliers qui inventent des excuses pour sécher les cours. Les blessures de certains sportifs apparaissent parfois tellement idiotes que l’on en viendrait presque à se demander s’ils ne l’ont pas fait exprès pour profiter de quelques jours de repos.

Santiago Canizares, le gardien de la Roja ne savait-il pas qu’une bouteille de parfum en verre pouvait se briser ? Le handballeur Jérôme Fernandez est-il daltonien pour confondre le robinet d’eau froide et d’eau chaude et se brûler au troisième degré ? Que dire de Lionel Letizi qui se coince le dos en ramassant… une lettre du Scrabble tombée par terre ou de Rio Ferdinand qui s’est étiré le tendon après avoir regardé la télévision les pieds étendus sur la table basse ? Y a du laisser-aller !