COUPE DU MONDE 2018 – En 2014, l’Allemagne dominait le monde après avoir roulé sur le Brésil en l’humiliant devant son public en demi-finale (7-1). Quatre ans plus tard, la Mannschaft a pris la porte dès le premier tour du Mondial. Une sensation qui n’est pas fait pour déplaire à de nombreux Brésiliens. Nombreux sont ainsi les compatriotes de Ronaldinho à avoir célébré l’élimination des champions du monde en titre sur les réseaux sociaux. Des particuliers mais aussi des médias, comme Fox Sports Brasil.

Un joueur allemand a été ciblé en particulier, Toni Kroos. Et pour cause, le milieu de terrain du Real Madrid avait souhaité une bonne année 2017 à ses abonnés sur les réseaux sociaux en utilisant les drapeaux du Brésil et de l’Allemagne pour remplacer le 1 et le 7, un clin d’oeil au Mineiraço et à la leçon donnée par la Mannschaft à la Seleçao.

Il fallait s’y attendre : le retour du bâton est intervenu dans la foulée de la défaite de l’Allemagne contre la Corée du Sud. Et le joueur âgé de 28 ans a reçu plusieurs fois le même message, le drapeau coréen étant cette fois à l’honneur pour illustrer le 2-0 pris par les hommes de Joachim Löw. C’est bien connu, la vengeance est un plat qui se mange froid.

Rémy de Souza
@LaSouz