PREMIER LEAGUE – Les hommes passent, les murs restent. Et Dimitri Payet a vite été chassé de ces derniers. Il était la tête d’affiche de West Ham, mais le Français est allé jusqu’au bras de fer pour signer à l’Olympique de Marseille et n’aura finalement pas laissé un bon souvenir dans le club anglais.

Alors que l’ex-numéro 27 des Hammers tapissait encore il y a quelques jours la façade du London Stadium, les peintures réalisées à son effigie ont rapidement été remplacées par celles de… Andy Carroll. Une preuve de plus, après la fameuse chanson clash de ses supporters dont il a fait l’objet, que West Ham a définitivement balayé le Bleu aux oubliettes.

Nina Aïssaoui
@ninaaissaoui