FOOTBALL – Le derby de Madrid n’est jamais fini. Raphaël Varane a retrouvé l’équipe de France lundi, au surlendemain de son sacre européen avec le Real. Le défenseur aux trois Ligues des champions a donc eu droit aux applaudissements de ses camarades de la sélection, à l’exception d’Antoine Griezmann pensait-on.

Une passivité supposée de la part de l’attaquant de l’Atlético Madrid qui n’est pas passée inaperçue en Espagne, où les médias ont multiplié les articles pour pointer du doigt l’attitude de “Grizi” dans la vidéo ci-dessous.

Une (pseudo-)polémique à laquelle avait répondu avec humour celui qui a juré fidélité aux Colchoneros pour la saison prochaine, mardi sur les réseaux sociaux. Pour accompagner la capture d’écran d’une vidéo sur laquelle il est écrit “Griezmann n’applaudit pas” dans la langue de Cervantes, Griezmann avait lâché : “Et puis quoi encore ?”

Pour rappel, le Real a éliminé l’Atlético (3-0, 1-2) en demi-finale sur la route de sa 12e Ligue des champions. Soit, mais la polémique n’avait pas lieu d’être. Griezmann en personne y a mis un terme mercredi en publiant sur Twitter un extrait de vidéo où on le voit congratuler le Merengue. Tout est bien qui finit bien.

Rémy de Souza
@LaSouz