JO RIO 2016 – Vous aviez l’habitude des pistes d’athlétisme rouge ? Vous allez être surpris par le bleu éclatant du tartan de Rio. La couleur étonne pour un stade d’athlétisme. Reste à connaître les raisons de ces 400 mètres azur pour les JO brésiliens.

Après la piscine verte, ces Jeux Olympiques bouleversent encore une fois les codes couleurs habituels du sport. La piste d’athlétisme du Stade olympique n’est pas rouge ocre comme c’est traditionnellement le cas, mais bien bleue, à la surprise des téléspectateurs et des internautes. La situation s’était déjà produite à Daegu, en Corée du Sud, lors des Mondiaux d’athlétisme en 2011, comme deux ans plus tôt à Berlin, où Usain Bolt a établi le record du monde (9”58), mais jamais lors de Jeux Olympiques. Une “fantaisie” que l’on ne retrouve que rarement sur d’autres pistes en extérieur, jusqu’à celle de Rio.

La couleur rappelle le bleu de la mer et du ciel brésilien mais elle n’a pas été choisie pour que les athlètes pensent aux vacances. Selon l’entraîneur français de demi-fond Hakim Belhachemi interrogé par Ilosport.fr, la piste bleue de Daegu était faite pour favoriser “une meilleure concentration pour les athlètes d’une part et réduisait la fatigue des yeux pour les spectateurs [d’autre part].” La lumière bleue possède en effet des vertus utilisées en luminothérapie, notamment pour lutter contre les effets du décalage horaire. Le bleu est ainsi plus proche en colorimétrie de “la lumière du matin” selon François Duforez, fondateur du Centre européen du sommeil, également sur Ilosport.fr.

La couleur de la piste choisie par les organisateurs

Aucune explication officielle n’a pour le moment été donnée. Toutefois, le règlement olympique n’impose pas une couleur particulière aux pistes d’athlétisme, un choix ensuite à la discrétion des organisateurs. Qui ont donc préféré une couleur lagon plutôt que la brique classique. Le fabricant de la piste, l’entreprise italienne Mondo, est également le principal fournisseur des pistes en salle, fréquemment bleue. La piste de Rio allie donc l’originalité à la commodité pour les organisateurs. Et n’a pas fini de faire réagir les passionnés d’athlétisme.

Loris Belin
@LorisBelin