CLASICO – La guéguerre continue entre Gerard Piqué et le Real Madrid. Depuis le tweet moqueur du défenseur du Barça sur la titularisation irrégulière de Cheryshev en Coupe du Roi, il y a de l’eau dans le gaz entre le Catalan et quelques représentants de la Maison Blanche, parmi lesquels Alvaro Arbeloa.

Le Madrilène a récemment assuré que son “ami” du Barça pouvait prétendre à l’équivalent espagnol du Jamel Comedy Club grâce à son activité sur les réseaux sociaux. La réponse du chéri de Shakira est intervenue samedi après le match nul du Barça contre le Deportivo (2-2). Et elle est cinglante. “C’était juste un tweet. Je retiens qu’Arbeloa parle de moi comme de son ami. Je ne me considère pas son ami. C’est une connaissance, mais pas un ami”, a assuré l’ancien Red Devil.

“Cono… cido”

Au-delà des mots, c’est surtout la façon dont ils ont été prononcés par Piqué qui fait polémique en Espagne. Au moment de parler de “conocido”, le défenseur a marqué une courte pause entre “cono” et “cido” comme pour sous-entendre via un jeu de mots que le Madrilène était un simple cône sur le terrain.

L’ex de Liverpool a reçu le soutien musclé d’Esteban Granero, le milieu de terrain de la Real Sociedad formé au Real. “Piqué, s’il te plaît, oublie les complexes et respecte tes supérieurs”, a-t-il posté sur Twitter, accompagnant son message d’une photo d’Arbeloa posant avec la “décima”, soit la 10e Ligue des champions remportée par le Real Madrid en 2014, un an avant la 5e coupe aux grandes oreilles soulevée par le Barça. La suite au prochain épisode.

Rémy de Souza
@LaSouz