Les supporters de l’OGC Nice sont en colère. La Ligue a enlevé à leur club l’autorisation de faire voler son aigle avant les rencontres, comme il en a l’habitude. Elle estime que l’animal a un “comportement dangereux”. Mais samedi, les dirigeants azuréens sont passés outre avant le match face à Lorient (1-2). “Nous avons décidé de ne pas nous conformer à cette décision qui est contestable sur le fond et sur la forme. Et nous faisons appel”, a expliqué le directeur général du club azuréen, Julien Fournier.

Même le maire de la ville, Christian Estrosi, a demandé dimanche à la Ligue de revenir sur sa décision. “La décision de la LFP d’interdire de stade notre aigle, symbole de la ville, suscite beaucoup d’incompréhension. L’aigle de Nice, partie prenante de notre histoire puisqu’il figure sur nos armoiries depuis six siècles, est un symbole de rassemblement. Cet aigle rassemble autour de lui l’adhésion entière de toute une population”, affirme le député-maire UMP dans un communiqué.

Chez les supporters, on se mobilise aussi avec notamment la création d’une page facebook de soutien à l’aigle, devenu la mascotte de l’Allianz Riviera. Avant chaque match, celui-ci trace de grands cercles au-dessus de la pelouse avant de se poser sur le bras de son fauconnier peu avant le coup d’envoi. Lors de la réception du Paris SG fin mars, effrayé par l’affluence record et la folle ambiance, il était resté accroché dans les cintres sous la toiture du stade. Une des raisons à l’interdiction de la Ligue.

(Avec AFP)