EURO 2016 – Il a remis ça. Commentateur pour la télévision islandaise, Gudmundur Benediktsson a crevé l’écran en s’extasiant sur le but qui emmenait son pays en 8es de finale face à l’Autriche (2-1), mercredi dernier. Ses commentaires pour le moins enjoués ont fait le tour du monde.

Rebelotte ce lundi lors de la victoire de la sélection nordique contre l’Angleterre (2-1) synonyme de quart de finale contre l’équipe de France, dimanche prochain au Stade de France. L’ex-international islandais âgé de 41 ans, qui a perdu son job d’entraîneur adjoint du KR Reykjavik pendant l’Euro, a eu trois bonnes raisons de s’enflammer : le but égalisateur signé Ragnar Sigurdsson après 6 minutes de jeu, celui de la victoire, oeuvre de Kolbeinn Sigthorsson, au bout de 18 minutes et le coup de sifflet final. Avec, à chaque fois, des sommets de joie.

Mais, au fait, que raconte celui que tout le monde appelle Gummi Ben au pays quand il monte dans les tours ? Exemple avec les propos tenus à la fin du match, traduits par le Guardian :

“C’est fait ! C’est fait ! On ne rentrera jamais à la maison ! Vous avez vu ça ? Vous avez vu ça ? Ne me réveillez jamais de ce formidable rêve ! Faites votre vie les Anglais ! L’Islande jouera contre la France dimanche. France-Islande ! Vous pouvez rentrer chez vous. Vous pouvez quitter l’Europe. Vous pouvez aller où vous voulez. Angleterre 1 Islande 2 est le score final ici à Nice. Et le conte de fées continue.”

 

Rémy de Souza
@LaSouz