TENNIS – Derrière le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, le showman n’est jamais loin. Yannick Noah l’a prouvé samedi en Guadeloupe en enseignant à des journalistes le cri de guerre des Bleus, celui auquel Jo-Wilfried Tsonga s’était timidement essayé devant micros et caméras, quelques minutes plus tôt. Interrogé à ce sujet, le vainqueur de Roland-Garros 1983 en a profité pour dispenser un cours collectif…

Noah avait de quoi être de bonne humeur. Pour le début de son troisème mandat à la tête de l’équipe de France de Coupe Davis, ses joueurs ont facilement pris la mesure du Canada, validant leur qualification pour les quarts de finale de la compétition à l’issue du double remporté par la paire Gasquet-Tsonga contre le duo Pospisil-Bester (7-6, 6-1, 7-6).

Dimanche, la bonne humeur était toujours au rendez-vous, les joueurs dansant sur le court après avoir infligé 5-0 au Canada.

Rémy de Souza
@LaSouz

0 comments