FOOTBALL – Thiago Motta n’est pas qu’un excellent milieu de terrain. L’international italien est également un as de la provocation. Expulsé pour avoir donné un coup de tête à Paul Baysse lors de la défaite du PSG à Nice (2-1), le joueur formé au Barça est venu aux nouvelles auprès du défenseur du Gym. Pas dans l’intimité du vestiaire non, mais en zone mixte, alors que l’Aiglon répondait aux questions des journalistes.

“Ça va le visage ?”, a demandé Motta sur un ton caustique à Baysse devant une forêt de micros. “Oui”, a sobrement répondu le défenseur sans un regard pour l’Italo-Brésilien, les bras croisés derrière lui. “J’espère que ça ne va pas rester six mois”, a insisté Motta en faisant allusion à la marque de son coup. Baysse s’est-il fait un nouvel ami ? “Je ne sais pas, je ne le connais pas”, a lâché l’ancien joueur de Saint-Etienne.

C’est ensuite Motta qui s’est exprimé devant la presse. Baysse “a passé tout le match à provoquer certains joueurs, à mettre la pression à l’arbitre aussi, mais vous avez vu qu’il n’a rien” à la tête, a entamé Motta. Pour lui, le défenseur niçois “a fait un bon théâtre aujourd’hui, on le connaît pour ça aussi, enfin, moi je ne le connais pas, son nom est difficile (à prononcer, ndlr) pour moi”. “Moi j’ai essayé tout le match d’aider l’arbitre en calmant mes joueurs”, a assuré Motta.

Rémy de Souza avec AFP
@LaSouz