PUNCHLINE – La vie de Zlatan Ibrahimovic sera-t-elle un jour portée à l’écran ? L’intéressé à son idée sur la question. Et elle est plutôt claire. “On peut faire beaucoup de films sur moi. C’est comme Rambo I à V, on peut faire Ibracadabra 1 à 10”, estime l’attaquant du PSG dans un entretien accordé à Dagens Industri, un journal économique suédois, publié jeudi.

L’histoire de Zlatan – un enfant d’un quartier difficile devenu une star du football au caractère bien trempé – réunit sur le papier tous les ingrédients pour un (bon) film. “Il y a des discussions, ça oui, mais rien n’est acté”, répond d’ailleurs le Suédois quand on l’interroge sur un projet de biopic. “Plusieurs autres gens font des films sur moi, il y a beaucoup de rapaces qui gagnent de l’argent sur mon nom, sur ma vie. (…) Mais il est bien clair que si le sujet c’est moi, alors il est évident qu’il faut que je contrôle. Quand je mène à bien quelque chose c’est authentique, ce n’est pas un type qui va pêcher une histoire qui n’est même pas vraie”.

Rambo-Zlatan-TC

Ibrahimovic, dont l’autobiographie rédigée par le journaliste et romancier David Lagercrantz (“Moi, Zlatan Ibrahimovic”) a connu un immense succès, a déjà été le sujet de deux documentaires qui ont reçu un bon accueil : “Ibrahimovic, de Rosengard avec plus d’un but”, qui racontait ses origines dans un quartier défavorisé de Malmö, et “Le jeune Zlatan”, sur son ascension à l’Ajax Amsterdam.

Rémy de Souza avec AFP
@LaSouz