SUPER BOWL 2018 – Ah ces Américains et leur sens du show inégalable ! La preuve, chaque année, à la mi-temps du très regardé Super Bowl durant laquelle stars et artistes déboulent sur le terrain pour en mettre plein les yeux. Tradition oblige.

En attendant Justin Timberlake, heureux élu pour la finale du championnat 2018 à Minneapolis, jettons un coup d’oeil dans le rétroviseur pour se souvenir des plus grandes et des plus spectaculaires mi-temps. Attention, avalanche de stars pour un instant régalade :

  • Michael Jackson (1993)

C’est qui le patron ? C’est M.J. ! Et le King de la Pop, en ce soir de janvier 93, en a fait toute la démonstration. Regardez son entrée sur la scène du Rose Bowl Stadium de Pasadena. A couper le souffle. Époustouflant, aussi, quand Michael Jackson arrête le temps en restant figé face au public, médusé devant telle prestation. La suite, entre chants et moonwalk, est tout aussi mythique :

  • Janet Jackson (2004) 

Couvrez ce sein que je ne saurais voir” : cette mi-temps du Super Bowl 2004 a fait l’objet d’un gros scandale baptisé “le Nipplegate” (comprenez l’affaire du téton). La raison ? En featuring avec Janet Jackson, à Houston au Texas, Justin Timberlake a arraché le bustier de la chanteuse laissant entrevoir son sein. Vague de protestations. Toute l’Amérique s’indigna.

  • U2 (2002)

Nous sommes six mois seulement après les attentats du 11 septembre. Autant dire que l’ombre de la tragédie plane encore sur les États-Unis et le Louisiana Superdome, où U2 débarque pour un hommage. Alors, pendant que le groupe irlandais entonne Where the Streets Have No Name, le nom des victimes est affiché en arrière-plan. Sous sa veste, Bono dévoile à la fin du show le drapeau américain. Frissons :

  • Prince (2007)

Outre-Atlantique, les Américains considèrent cette performance comme l’une – si ce n’est LA – plus belle des mi-temps du Super Bowl. Il faut dire que Prince a sorti l’artillerie lourde au Dolphin Stadium, en Floride, offrant un medley des ses plus grands titres, Purple Rain en tête. Régalez-vous pendant ces 12 minutes de bonheur :

  • Beyoncé (2013)

Beyoncé était on fire. Survoltée et électrique, la star américaine s’est élancée sur le Superdrome de la Nouvelle-Orléans plus sexy que jamais. Un show qu’elle a voulu 100% féminin avec en bonus, un petit évènement : la réunification des Destiny’s Child, ancien groupe US de “Queen B”, pendant le show, sept ans après leur rupture. C’était fou !

  • Katy Perry (2015)

Complètement déjantée ! Vous voulez du spectacle ? En voici un assez exceptionnel. Katy Perry a fait son apparition à Phoenix… sur le dos d’un lion (un faux, faut-il préciser ?) et est repartie… dans les airs ! Entre ces deux moments mythiques ? Du show, du show et du show. A l’américaine :

  • Lady Gaga (2017)

Mise en scène : 10/10. Lady Gaga a fait honneur à Lady Gaga. La chanteuse a enfilé ses plus beaux costumes pour livrer un numéro incroyable et engagé. Quelques mois après l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, la show girl a interprété deux sons aux titres évocateurs : America The Beautiful (Amérique la belle), et This Land is Your Land (Cette terre est votre terre).