C’est un coup qui relève de la magie ou presque. Et qui d’autre que Earvin Ngapeth, le génie de cette équipe de France de volley, pour le réaliser. Dos au filet, tel un basketteur qui claquerait un dunk, l’attaquant a offert le titre européen aux Bleus de sa solide main après une finale maîtrisée face à la Slovénie (25-19, 29-27, 29-27). Un moment à se passer en boucle qui vient conclure en apothéose cet Euro volley, le premier de l’histoire de la France.

Philippe Da Costa
@philippsch