FOOTBALL – Un évènement rare, voilà ce qui s’est produit dimanche sur la pelouse du Camp Nou. Le Barça a étrillé son adversaire, en l’occurrence le Celta Vigo (6-1). Jusque-là, rien d’exceptionnel. Mais voilà, durant ce match, Lionel Messi et Luis Suarez ont réussi ce que Robert Pirès et Thierry Henry avaient raté avec Arsenal contre Manchester City en 2005 : un penalty indirect.

Au moment de transformer la sentence, l’Argentin a surpris tout le monde en décalant le ballon sur sa droite. Le Pistolero a surgi pour fusiller le gardien adverse d’un puissant plat du pied et marqué son troisième but de la soirée, le 4e d’un Barça impressionnant sous la houlette d’une MSN inspirée.

L’histoire ne dit pas encore si ce penalty joué à deux est un hommage à Johan Cruyff, grande figure du Barcelonisme qui avait réussi la même chose avec Jesper Olsen sous le maillot de l’Ajax en décembre 1982 et qui combat actuellement un cancer.

Voilà en tout cas un nouvel épisode brillant dans l’histoire savoureuse des penalties joués à deux, commencée le 4 juin 1957 lorsque le Belge Rik Coppens avait opté pour un une-deux victorieux avec André Piters au lieu de frapper directement au but (à partir de 2’35” dans la vidéo ci-dessous). Soixante ans plus tard, le geste produit toujours son effet.

Rémy de Souza
@LaSouz